Chaque recruteur est unique, il est donc impossible de créer un CV universel. Par contre, il existe de nombreuses erreurs faciles à éviter sur un CV. Suivez le guide !

 

Ne pas soigner l'orthographe

Trop souvent négligée lors de la rédaction des CV ou des lettres de motivation, l'orthographe est très surveillée par les recruteurs.

 

Envoyer un CV comportant des fautes d'orthographe donnera vite l'impression que vous n'êtes pas quelqu'un de consciencieux et que vous avez rendu un document bâclé.

 

Mettre une mauvaise photo

La photo d'un CV étant facultative, il est préférable de s'abstenir de la renseigner plutôt que de montrer une image qui pourrait vous porter préjudice. Dans cette optique, évitez les photos trop vieilles floues, ou découpées sur une de vos photos de vacances. D'une manière générale, si votre photo ne fait pas “professionnel” ou ne vous met pas en valeur, ne la mettez pas.

 

Notez également que la taille standard est la taille d'une photo d'identité, donc n’insérez pas une photo trop grande sur votre CV.

 

La rubrique “Divers”

Cette rubrique est souvent problématique car la personne qui la rédige doit se demander jusqu’à quel point elle accepte de se dévoiler dans un cadre hors professionnel.

 

Il convient de renseigner cette rubrique judicieusement, sans y insérer des informations inutiles pour le recruteur. Dans l’idéal, l’idée de cette rubrique est de montrer qu’au travers de vos loisirs et centres d’intérêts, vous avez développé des compétences qui pourront vous servir dans le poste visé.

 

Faire de l’humour ou trop de fantaisies

L’humour est une notion très subjective, et n’a pas sa place dans le cadre d’une première approche professionnelle (en l’occurrence, votre candidature). Rien n’empêche d’avoir un entretien d’embauche détendu, dans le cas où le recruteur sache vous mettre en confiance.

 

Mais concernant le CV et la lettre de motivation, l’humour serait dans l’écrasante majorité des cas à proscrire. Vous devez dégagez une image “professionnelle” qui rassurera votre futur employeur.

 

Au même titre que l’utilisation de l’humour, utiliser des documents trop fantaisistes s’avère risqué. Il peut s’agir de la façon de tourner une phrase, ou même une mise en page trop originale, notamment au niveau des couleurs. On ne peut pas plaire à tout le monde, mieux vaut donc essayer de rester le plus sobre possible.

 

Trop d’informations personnelles

Le statut matrimonial, l’âge ou les préférences politiques sont autant de renseignements qui pourraient ne pas convenir à tous les recruteurs. Souvenez-vous qu’aucune de ces informations n’est obligatoire, donc si vous pensez qu’elle pourrait jouer en votre défaveur, abstenez-vous de la renseigner.

 

Ne pas être assez sélectif

Un CV doit être rédigé pour une offre d’emploi (ou une candidature spontanée) précise. Dans cette optique, il est préférable de renseigner les expériences professionnelles qui sont cohérentes avec votre candidature. Ce conseil est valable aussi pour la rubrique “Formations”.

 

Il n’est par exemple pas nécessaire de faire figurer votre expérience de dépanneur informatique si vous postulez à une offre de cuisinier dans un restaurant, sauf si vous pensez que ces connaissances pourraient être un plus lors de l’entretien.

 

La même idée s’applique sur les détails d’une expérience professionnelle ou d’une formation. Plutôt que d’expliquer toutes les choses que vous avez apprises et toutes les missions effectuées sans exception, pourquoi ne pas sélectionner les informations en rapport direct avec l’offre d’emploi ?

 

Cette façon de détailler une expérience professionnelle renverra un message plus que positif au recruteur : elle montre que le postulant a compris les exigences du poste ciblé, et démontre aussi qu’il a déjà été confronté à des missions similaires dans le passé. Que du positif !